Financement participatif : comment lancer votre projet ?

plateforme de financement participatif France

Avoir une idée innovante de projet ou de produit, un business model solide et une envie d’entreprendre à toute épreuve ne suffisent malheureusement pas à se frayer un chemin tout droit vers le succès si le financement ne suit pas.

Bien sûr, il est tout à fait possible d’aller frapper aux portes des banques pour obtenir de l’aide, mais nombreux sont les entrepreneurs à préférer se tourner vers un mode de financement alternatif : le crowdfunding, aussi appelé financement participatif.

L’idée de passer vous aussi par le financement participatif vous tente, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Alors, découvrez tous nos conseils pour financer votre projet grâce à une collecte de fonds participative.

Sommaire

Qu’est-ce qu'une plateforme de financement participatif ?

Le crowdfunding, en français « financement participatif » est un moyen de financement alternatif dont le succès n’a de cesse de grandir. Né au début des années 2000 grâce à internet et réglementé depuis 2014, le crowdfunding s’adresse à tous, aux particuliers comme aux jeunes entreprises, et permet de financer tout type de projet grâce aux dons des internautes et ainsi de s’affranchir des circuits classiques de collecte de fonds.

Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit sans engagement.

Comment fonctionne le financement participatif ?

Le financement participatif peut fonctionner de différentes façons. Il peut exister sous forme de don (Reward Crowdfunding), de prêt (Crowdlending) ou encore d’investissement (Crowdequity).

Le financement participatif par don ou Reward Funding

Le financement par don inclut à la fois les dons avec contreparties ou sans contreparties ainsi que les pré-ventes. Ce type de crowdfunding — qui est le plus souvent pratiqué par les entreprises à la recherche d’un petit ou moyen budget  — est idéal pour tester un projet ou un produit.

Le financement participatif par prêt ou Crowdlending

Tout comme le financement participatif par don, le Crowdlending est idéal pour réunir un petit budget. Il peut s’agir de prêts avec ou sans intérêt.

Le financement d’investissement ou Crowdequity

Le financement d’investissement est un financement en actions, c’est à dire qu’il permet aux investisseurs de posséder des parts dans l’entreprise qu’ils ont choisi de soutenir. C’est un excellent moyen de lever des fonds plus conséquents.

À qui s’adresse le financement participatif ?

Le financement participatif s’adresse à tous ; particuliers, entreprises, associations ou encore collectivités qui ne disposent pas d’un budget suffisant pour donner vie à leur projet. En bref, tout le monde peut lancer une campagne de crowdfunding. Dans les faits, ce sont cependant le plus souvent les jeunes entreprises qui décident de passer par ce mode de financement.

Comment préparer une campagne de crowdfunding ?

Financement participatif en France

Lancer une campagne de financement participatif ne se fait pas sur un coup de tête et afin de bien la préparer, il est important de suivre quelques règles. Voici les 5 plus importantes à garder à l’esprit :

  • Faites le bon choix de plateforme,
  • Gardez bien à l’esprit que votre page de collecte est la vitrine de votre projet,
  • Réfléchissez bien au coût de votre campagne,
  • Faites grimper les premières contributions rapidement,
  • Travaillez vos contreparties.

    Voyons cela plus en détails.

    1. Faites le bon choix de plateforme

    Avant toute chose, il est important de déterminer quelle plateforme est idéale pour votre projet. C’est pourquoi nous avons détaillé plus bas, pour vous, les 5 plateformes de crowdfunding les plus incontournables du marché.

    2. Gardez à l’esprit que votre page de collecte est la vitrine de votre projet

    Il est donc très important de faire en sorte que celle-ci soit claire, attirante et rédigée avec le plus grand soin. C’est toute la crédibilité de votre projet qui est en jeu. C’est la raison pour laquelle votre contenu promotionnel doit être pensé bien en amont et tous vos réseaux sociaux prêts pour relayer votre campagne.

    3. Réfléchissez au coût de votre campagne

    Faire appel à un rédacteur pour votre contenu, à un vidéaste pour votre vidéo de présentation, et éventuellement à un community manager pour parfaitement relayer votre campagne sur les réseaux sociaux sont des coûts à prendre en compte dès le départ et à répercuter sur le montant de votre levée de fonds.

    4. Faites grimper les premières contributions rapidement

    Commencez par communiquer sur votre page de collecte auprès de votre entourage et de votre réseau avant de la partager auprès du grand public. Diffuser une campagne qui a déjà récolté de nombreux dons attirera l’œil et rassurera les potentiels contributeurs.

    5. Travaillez vos contreparties

    Certains contributeurs seront séduits par votre projet et feront volontiers don de quelques euros sans rien attendre en retour. Mais pour obtenir des dons plus conséquents, il est important de proposer des contreparties de qualité et surtout incitatives. Parmi les contreparties à envisager : les précommandes, les bons d’achat, la primeur de recevoir le produit avant le grand public, un cadeau personnalisé, un accès privilégié à la boutique en ligne avant son lancement officiel ou encore des parts dans votre société.

    Quelles sont les meilleures plateformes de financement participatif ?

    Les plateformes de financement participatif sont nombreuses, mais il existe 6 sites réellement incontournables et adaptés à tous types de projets.

    1. Kickstarter

    Plateforme financement participatif Kickstarter

    La plateforme Kickstarter est une des plateformes de financement participatif les plus incontournables. Lancée en 2009, Kickstarter peut se vanter d’avoir vu naître 226 520 projets financés grâce à sa communauté. Au total, aujourd’hui, ce sont 19 millions de personnes qui se sont engagées à hauteur de 6,3 milliards de dollars depuis la création de la plateforme.

    Les frais à prendre en compte  : chez KickStarter, les frais sont de 5 % si vous atteignez votre objectif. Ce pourcentage ne comprend pas les frais de traitement qui s’élèvent de 3 à 5 %.

    Les types de projets financés sur Kickstarter  : Kickstarter est une plateforme de financement participatif particulièrement connue pour les projets plutôt « arty » et avant-gardistes dans l’univers de l’art, de la BD, de l’artisanat, de la danse, du design, de la mode, du cinéma, ou encore de la gastronomie, des jeux, de la technologie et du théâtre.

    Le fonctionnement de Kickstarter  : le fonctionnement de la plateforme est simple : les personnes soutenant un projet donnent de l’argent en échange d’une contrepartie qui, en fonction du montant versé, sera plus ou moins travaillée ou inédite. Ainsi, plus le contributeur investit d’argent, plus il sera « récompensé ». C’est à vous de fixer les contreparties qui vous semblent les plus justes. Dans le cas où vous n’atteindriez pas votre objectif de financement, vous ne toucherez alors pas d’argent, vous ne paierez évidemment pas de frais à Kickstarter et les contributeurs seront alors remboursés. C’est ce qu’on appelle la méthode du « tout ou rien ».

    Le petit plus  : l’avantage non négligeable de Kickstarter est l’image que la plateforme renvoie, celle d’un site qui met en avant des projets pointus et modernes. Financer votre projet via cette plateforme associe en partie votre image à celle de Kickstarter et c’est une très bonne chose.

    2. KissKissBankBank

    Plateforme financement participatif Kisskissbankbank

    KissKissBankBank a été lancée en 2009 par trois Français avec pour but de permettre à chacun de financer un projet à travers le don ou la précommande. D’après la plateforme, les donateurs de la communauté KissKissBankBank seraient les plus généreux de France avec une moyenne de dons de 64 €. En tout, sur 26 714 projets financés, ce sont pas moins de 145 402 976 € de fonds qui ont été récoltés.

    Les frais à prendre en compte  : KissKissBankBank prélève une commission de 8 %, seulement en cas de réussite de la collecte. Ces 8 % sont partagés en deux sommes, 5 % pour KissKissBankBank et 3 % pour le prestataire Mango Pay.

    Les types de projets financés sur KissKissBankBank  : tous les projets sont les bienvenus, mais les projets à dimension sociétale et éthique, créatifs, associatifs ou entrepreneuriaux trouveront particulièrement leur place sur la plateforme.

    Le fonctionnement de KissKissBankBank  : sur KissKissBankBank, vous avez le choix entre trois solutions pour financer votre projet : le don en échange de contrepartie (idéal pour les projets créatifs, associatifs et entrepreneuriaux), la prévente (plutôt adaptée aux lancements de produits) et le don libre (parfait pour les projets éducatifs, philanthropiques et écologiques).

    Le petit plus : la plateforme propose deux méthodes de levées : en unité et en montant. La première est particulièrement adaptée si vous créez des vêtements ou des objets par exemple. Dans ce type de cas, lancer une campagne de précommande avec un objectif en unités est idéal. Mais si votre projet est d’ouvrir un commerce ou que votre produit nécessite de la recherche et du développement alors la deuxième option est bien plus adaptée.

    Lecture conseillée : Découvrez comment réussir une campagne de crowdfunding sur Kickstarter.

    3. Indiegogo

    Plateforme financement participatif Indiegogo

    Indiegogo est, comme Kickstarter, une plateforme de crowdfunding internationale très réputée. Elle s’adresse aussi bien aux marchands, aux créateurs, aux artistes qu’aux organisations à but non lucratif.

    Les frais à prendre en compte  : les frais d’Indiegogo s’élèvent à 5 % si vous atteignez votre objectif. Ce pourcentage ne comprend cependant pas les frais de traitement des paiements.

    Les types de projets financés sur Indiegogo  : même si tous les projets sont les bienvenus sur Indiegogo, on y retrouve le plus souvent des projets innovants autour de la tech et du design.

    Le fonctionnement d'Indiegogo  : là où la plateforme de financement participatif se démarque de son concurrent Kickstarter, c’est dans les options d’objectifs de financement que cette dernière propose. Il est possible sur Indiegogo de choisir entre un objectif de financement fixe comme chez Kickstarter et un objectif de financement flexible. Dans le cas d’un financement flexible, vous pourrez recevoir vos fonds même le cas où vous n’auriez pas atteint entièrement votre objectif de départ dans le délai fixé. Cette option est idéale si vous avez, même sans avoir obtenu l’intégralité de votre financement, tout de même la possibilité de respecter les contreparties promises aux contributeurs.

    Le petit plus  : Indiegogo propose l’option InDemand qui vous permet de continuer de collecter des fonds, et ce, même après que votre campagne ait pris fin.

    4. Ulule

    Plateforme financement participatif Ulule

    Plus qu’une plateforme de financement participatif, Ulule se présente comme « un incubateur participatif de projet à impact positif », elle est d’ailleurs labellisée B Corp. Fondée par deux Français en 2010, Ulule compte une communauté de 4,1 millions de membres et a permis à 38 945 projets de voir le jour.

    Les sont frais à prendre en compte  : les frais d’Ulule sont de 5 % si vous atteignez votre objectif, auxquels il vous faudra ajouter 3 % de frais bancaires.

    Les types de projets financés sur Ulule  : tous les types de projets sont les bienvenus sur Ulule, quelle que soit la catégorie à laquelle ils appartiennent (art, technologie, design, solidaire, etc.), mais on peut noter une forte sensibilité pour les projets à impact positif.

    Le fonctionnement d'Ulule  : Ulule fonctionne sur un modèle similaire à celui de Kickstarter. Un objectif de collecte est à définir et pour l’atteindre vous devrez proposer à vos futurs contributeurs des incitations non financières. Lorsque la collecte est terminée et que l’objectif de levée de fonds est atteint, les contributeurs reçoivent leur contrepartie. Et dans le cas où l’objectif financier ne serait pas complété, les contributeurs sont alors remboursés.

    Le petit plus  : l’accompagnement fait partie intégrante de la mission d’Ulule. La plateforme accompagne les porteurs de projets avant la mise en ligne de leur campagne, pendant, mais aussi après. Ulule propose également des formations gratuites pour aider les entrepreneurs dans leur création d’entreprise à impact.

    5. Tudigo

    Plateforme financement participatif Tudigo

    Tudigo est une plateforme de financement participatif dédiée au service des territoires. Elle est spécialisée dans le financement participatif de proximité avec le désir d’associer les habitants des territoires au développement de l’économie locale. Côté chiffres, elle compte 57 734 581 millions d’euros finançant 1736 entreprises.

    Les frais à prendre en compte  :  dans le cas d’une collecte « classique » en don contre don, les frais s’élèvent à 8 %, 5 % pour Tudigo et 3 % de frais bancaires. Dans le cas d’une levée de fonds en investissements participatifs, les frais varient de 4 à 12 % selon les dossiers.

    Quels types de projets déposer sur Tudigo  : Tudigo accompagne uniquement des projets qui ont un impact local, mais toutes les initiatives sont les bienvenues.

    Le fonctionnement de Tudigo  : sur Tudigo il existe trois façons de financer votre projet : en don contre don, en capital ou prêt ou en love money. Le don contre don est basé sur le même principe que les autres plateformes, le porteur de projet propose une contrepartie au contributeur et, tout comme Kickstarter et Indiegogo, Tudigo a adopté le principe du « tout ou rien » à savoir que si le montant fixé n’est pas atteint, l’argent est alors reversé aux contributeurs. En capital ou prêt, vous passez alors la barre au-dessus, avec l’investissement participatif ou « equity capital » qui permet de lever des fonds plus conséquents (de 30 000 à 2,5 millions d’euros). Enfin, Tudigo propose également de financer un projet à l’aide de love money, c’est-à-dire en faisant appel à la générosité ou l’envie d’investir de vos proches (famille et amis).

    Le petit plus  : ce qui différencie Tudigo des autres plateformes est sans conteste sa dimension locale et la variété des méthodes de levées que cette dernière propose.

    5. Lita.co

    Lita.co est une plateforme de financement participatif qui s’est donné pour mission de permettre à tout citoyen de pouvoir investir dans des entreprises et des projets à impact positif. Pour les entreprises c’est la garantie de lever des fonds auprès d’investisseurs porteurs de valeurs communes.

    Les frais à prendre en compte : la candidature sur la plateforme est gratuite. En revanche, en cas de réalisation d’un projet, il faudra s’exonérer de trois types de frais :
    • Les frais de dossier et d’analyse de l’entreprise qui varient entre 1500 et 3000€ en fonction des besoins d’accompagnement.
    • La commission sur la levée de fonds de 4 à 7% du montant de l’investissement.
    • Les frais de suivi et de gestion des investisseurs qui varient entre 1500 et 3000€.

    Les types de projets financés sur Lita.co  : toute entreprise porteuse d’un projet à impact positif et à la recherche d’investisseurs citoyens.

    Le fonctionnement de Lita.co  : une fois que vous avez déposé votre candidature auprès de Lita.co, votre dossier est analysé et soumis à un comité d’experts. Lorsqu’il est validé vous entrez en phase de pré-collecte afin de mobiliser les premières intentions d’investissement auprès de votre réseau et de celui de Lita.co. Vous passez ensuite en phase de collecte qui peut durer de 1 à 3 mois. Vous serez épaulé par un représentant Lita.co qui prendra en charge l’animation et la gestion de votre communauté d’actionnaires pendant 5 à 10 et vous accompagnera enfin dans l’organisation de la sortie de vos investisseurs.

     

    Le petit plus  : Lita.co permet d’effectuer des levées de fonds conséquentes et l’accompagnement dans la gestion et la sortie des investisseur est un atout considérable.

     

    Quels sont les avantages du financement participatif ?

    Le financement participatif présente de nombreux avantages, en voici les cinq principaux :

    Plus besoin de passer par la case banque : le premier avantage du crowdfunding est qu’il vous permet de financer votre projet, en partie ou dans son entièreté, sans avoir à passer par une banque. Ce système dit « désintermédié » vous fait économiser du temps et de l’énergie !

    Un gain de temps incomparable : grâce au crowdfunding il vous est possible de lever des fonds en très peu de temps si votre campagne est bien menée. En moyenne les campagnes durent entre 30 à 45 jours.

    L’opportunité de valider un projet ou un produit : une opération de financement participatif qui bénéficie d’un beau succès est une opportunité de valider un marché ou un produit aux yeux de futurs investisseurs. En cas d’échec, c’est aussi pour une entreprise une opportunité de repenser ou réadapter un projet en fonction des retours obtenus.

    La chance de voir un projet novateur voir le jour : les banques ont naturellement tendance à prêter de l’argent aux entreprises porteuses de projets qui ont déjà fait leur preuve et qui s’attaquent à des marchés sûrs. Grâce au financement participatif, il est possible d’aller chercher des investisseurs qui ont une vision proche de la vôtre et de faire financer un projet audacieux et original.

     

    C’est aussi un très bon moyen de communication : le financement participatif est une façon de mêler levée de fonds et opération de communication. De plus, en faisant appel à des contributeurs vous vous constituez dès le départ une belle communauté.

    3 exemples de campagnes de financement participatif réussies

    La campagne de Textile Tattoo sur Ulule

    La marque de tatouages sur textile Textile Tattoo a choisi de mener sa campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule. Une campagne très bien réalisée qui a permis à la marque de dépasser son objectif de 100 préventes en à peine plus d’un mois.

    Les bonnes idées à retenir :

    • La réalisation d’une vidéo explicative qui permet à chacun de parfaitement comprendre et visualiser le projet.
    • Une présentation claire, originale, humoristique et parfaitement alignée avec l’univers de la marque.
    • Une offre de 10 contreparties différentes allant de 5€ à 690€ (ou plus), de quoi laisser la possibilité à chaque contributeur, quel que soit ses moyens, de soutenir le projet tout en recevant une contrepartie en échange.

    La campagne de Nano Garden sur Kickstarter

    La campagne de financement participatif de la marque Nano Garden sur la plateforme Kickstarter lui a permis de récolter 169 777€ de la part de 1829 contributeurs.

    Les bonnes idées à retenir :

    • La réalisation d’une vidéo de présentation très qualitative.
    • Une présentation riche, claire et visuellement attrayante du projet.
    • La mise à disposition d’une présentation en anglais et en français.
    • Une option de soutien avec contrepartie à partir de 1€.

    La campagne de Patine sur Lita.co

    La campagne de crowdfunding effectuée par la marque Patine sur la plateforme de financement participatif Lita lui a permis de lever 595 900€ de fonds et ainsi de dépasser son objectif de près de 100 000€.

    Les bonnes idées à retenir :

    • Une vidéo de présentation originale et exhaustive.
    • La mise en avant de l’engagement responsable de la marque.
    • La présentation du modèle économique et le partage des données financières prévisionnelles.

    Le financement participatif vous tente sérieusement ? Découvrez la Sucess Story de Léo et Violette, une marque de maroquinerie qui a vu le jour grâce à Kickstarter !

    Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

    Bénéficiez d'un essai gratuit sans engagement.


    FAQ sur le crowdfunding

    Qui peut faire du crowdfunding ?

    C’est bien là que réside tout l’intérêt du crowdfunding : tout le monde peut lancer sa campagne. Les particuliers comme les TPE ou les PME. Le financement participatif s’adresse à toute personne porteuse d’un projet et il n’existe aucune condition particulière pour créer une campagne de crowdfunding.

    Quels sont les différents types de crowdfunding ?

    Il existe en tout 5 types de crowdfunding : le don sans aucune attente de contrepartie, le don/don (soit le don contre une récompense), le prêt (le contributeur prête de l’argent et en négocie le taux avec l’entreprise), le royalty crowdfunding qui offre aux entreprises l’opportunité de lever des fonds en échange de royalties sur le chiffre d’affaires et l’equity crowdfunding qui permet aux contributeurs d’investir dans l’entreprise.

    Quelle plateforme de crowdfunding choisir ?

    Pour bien choisir le site de crowdfunding sur lequel lancer sa campagne il faut prendre en compte plusieurs éléments : sa popularité, qui peut être une bonne chose (beaucoup de trafic), mais aussi une mauvaise (beaucoup de projets concurrents), les frais qu’elle prélève, si elle pratique le « tout ou rien », mais aussi si la plateforme en question partage vos valeurs (éthique, transparence, etc.).

    Pourquoi utiliser le crowdfunding ?

    Frapper à la porte des banques n’est pas un exercice simple et ces dernières croulent probablement sous les demandes de prêts par de jeunes entreprises. En passant par le crowdfunding vous vous évitez cette étape et vous vous offrez la chance de créer dès les débuts de votre projet une communauté solide et engagée.

    Which method is right for you?Publié par Maud Leuenberger. Maud est la rédactrice en chef du blog français de Shopify. 

    Rédaction par : Caroline Lanau-Imbert 
    Image : Pexels.