Images pour le SEO : 10 conseils pour optimiser votre référencement

10 Conseils d’Optimisation d’Images Pour Le SEO

Si vous gérez une boutique en ligne, l’optimisation des images SEO est un art à maîtriser. Vous permettant d’attirer des clients qui consultent des images sur Google et de réduire le temps de chargement de votre site — l’optimisation d’images pour le référencement naturel (ou SEO) peut jouer un rôle important dans la création d’une boutique e-commerce à succès.

    Dans cet article, nous allons répondre à ces questions, et plus encore. Préparez-vous à « vous immerger » dans les 10 conseils à connaître pour l’optimisation d’images SEO.

    Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

    Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.

    Pourquoi optimiser le référencement de vos images ?

    Le référencement naturel (appelé également SEO), vous permet d’être mieux positionné dans les résultats de moteur de recherche, et donc d’être plus visible aux yeux des internautes lorsqu’ils font une recherche. Par conséquent, le SEO vous permet d’acquérir du trafic sur votre site internet. Généralement, un site web contient plusieurs images. Chaque image est une opportunité d’être mieux positionné sur Google, et donc d’apporter du trafic sur votre site web. Pour que chaque image soit un vecteur d’acquisition, il vous faut donc l’optimiser pour le SEO. Vous allez aider les algorithmes ou « robots » de Google à scanner chaque image pour mieux vous référencer.

    10 conseils pour optimiser le SEO de vos images

    1. Décrivez le nom de vos images avec des mots-clés
    2. Optimisez vos Balises « Alt » intelligemment
    3. Utilisez des dimensions d’images et des angles de produits stratégiques
    4. Réduisez les tailles de fichiers de vos images
    5. Connaître le type de fichier d’image à utiliser
    6. Apprenez à gérer vos miniatures (Thumbnails)
    7. Utilisez des sitemaps pour images
    8. Faites attention à vos images décoratives
    9. Faites attention lorsque vous utilisez les réseaux de diffusion de contenu
    10. Testez vos images !

    1. Décrivez le nom de vos images avec des mots-clés

    Il est facile de se jeter sur des centaines de clichés de produits et de garder le nom de fichier que votre appareil photo vous fournit. Mais avant de prendre cette habitude, nous allons expliquer en quoi c’est une très mauvaise idée.

    Lorsqu’il s’agit de SEO, il est important d’utiliser des mots-clés pertinents pour aider les algorithmes à référencer votre page web sur les moteurs de recherche. Le fait de créer des noms de fichiers descriptifs qui contiennent les mots-clés que vous ciblez est absolument essentiel. Les moteurs de recherche n’explorent pas seulement le texte de votre page web, mais ils recherchent aussi s’il y a des mots-clés dans les noms de fichiers de vos images.

    Utilisons cette image comme exemple :

    Images SEO exemple avec des chaussures Nike

    Vous pourriez utiliser le nom générique que votre appareil photo vous a fourni pour l’image comme “DCMIMAGE10.jpg”. Cependant, il serait bien mieux de nommer le fichier par des mots clés descriptifs  : “BASKETS-NIKE-HOMME.jpg”

    Aussi, pensez à la manière dont vos clients recherchent des produits sur les moteurs de recherche et sur votre site web. Quelles requêtes utilisent-ils de manière très fréquente lorsqu’ils effectuent une recherche sur votre site web ? Dans l’exemple ci-dessus, les acheteurs potentiels pourraient utiliser les termes suivants pour leur recherche :

    • Baskets Nike pour homme
    • Baskets montantes Nike homme
    • Baskets Nike blanches homme

    Deux méthodes vont vous aider à trouver les meilleurs mots-clés, ceux qui sont réellement recherchés par les internautes et qui feront que votre image les mènera vers votre site web, voire votre fiche produit directement.

    1. Utiliser l’outil de planification des mots-clés de Google : vous trouverez cet outil dans Google Ads. Il vous faudra pour cela vous créer un compte. L’outil est gratuit, toutefois pour bénéficier de toute sa puissance, et obtenir des résultats chiffrés les plus précis possibles, vous pouvez créer une publicité brève et peu coûteuse.

    Outil Google Keywords

    Vous pourrez ainsi savoir que les mots-clés « basket nike montante » sont recherchés 2400 fois par mois, avec une augmentation de 23% par rapport à l’année précédente, avec un niveau de concurrence élevé. L’outil vous donnera également d’autres idées de mots clés parmi les plus recherchés.

    2. Consulter les données d’analyse de votre site web (via Google Analytics par exemple). Cette technique vous permet de voir quelles sont les phrases ou expressions les plus fréquemment utilisées ; et de vous en servir pour nommer vos images.

    Si vous ne pensez pas pouvoir aller aussi loin, souvenez-vous seulement d’utiliser de bons mots-clés au moment de nommer vos images (et soyez descriptif !).

    2. Optimisez vos balises « Alt » 

    Les balises « alt » sont une alternative sous forme de texte aux images, lorsqu’un navigateur ne peut pas les afficher correctement. Même lorsque l'image est affichée, si vous pointez votre souris dessus vous pourrez voir la balise texte créée pour l’image en question (en fonction des paramètres de votre navigateur).

    Les attributs « alt » améliorent le référencement naturel (ou SEO) de votre site web. Le fait d’ajouter des balises « alt » à vos images peut aider votre site web à atteindre un meilleur classement sur les moteurs de recherche ; vous devez dans ce cas associer les mots-clés aux images. L’utilisation de balises « alt » constitue probablement le meilleur moyen pour vos produits e-commerce d’être affichés sur « Google Images » et sur les autres moteurs de recherche web en général.

    Jetons un œil au code source d’une balise « alt » :

    Exemple de balise Alt avec des baskets Nike

    La priorité nº 1 lorsqu’il s’agit de l’optimisation des images SEO pour le référencement est de renseigner chaque balise « alt » pour chaque image de produit sur votre site web.

    Voici quelques règles simples pour les balises « alt » :

    • Décrivez vos images en français simple, comme vous le feriez avec vos noms de fichiers.
    • Idéalement, intégrez des mots clés qui ont un bon volume de recherche, et que vous aurez identifiez grâce à un outil tel que la planificateur de mots clés de Google.
    • Si vous vendez des produits qui ont des numéros de modèle ou des numéros de série, utilisez-les dans vos balises « alt ».
    • N’exagérez pas avec les mots-clés dans vos balises « alt ».
    • N’utilisez pas de balises « alt » pour les images décoratives. Les moteurs de recherche pourraient vous pénaliser pour faire de la « suroptimisation ».

    Finalement, effectuez toujours un contrôle de votre site web de temps à autre. Regardez le code source de vos pages web et vérifiez si vos balises « alt » sont bien remplies.

    3. Utilisez des dimensions d’images et des angles de produits stratégiques

    L'une des tendances générales de nos jours est de montrer vos produits sous plusieurs angles. En reprenant l’exemple des baskets Nike, vous ne devriez pas montrer uniquement un seul cliché des baskets — mais plusieurs, sous plusieurs angles et avec des focus sur les détails tels que la languette ou l’arrière de la basket.

    Et la meilleure manière de tirer avantage de ces photos supplémentaires est de renseigner vos balises « alt » pour chaque produit :

    • basket-nike-montante-homme-arrière.jpg -> en utilisant la balise alt : alt = " Basket Nike montante homme arrière”
    • basket-nike-homme-languette.jpg -> en utilisant la balise alt : alt = " Basket Nike homme languette”

    La clé ici est d’ajouter des descriptions à votre balise « alt » principale pour que les internautes puissent découvrir votre site web. Si vous réalisez le travail supplémentaire requis, Google vous récompensera avec des internautes qui peuvent être intéressés par vos produits.

    Faites attention à l’ajout d’images plus volumineuses

    Maintenant, vous pourriez bien vouloir présenter des images plus grandes et des « vues élargies » à vos visiteurs, car cela pourrait constituer une excellente amélioration de l’expérience utilisateur — mais faites attention.

    Quoi que vous fassiez, évitez de placer l’image la plus volumineuse sur votre page web et de rétrécir ensuite ses dimensions par le biais du code source. Cela augmentera le temps de chargement de votre page web à cause de la taille de fichier plus élevée associée à l’image qui est plus volumineuse.

    À la place, réduisez sa taille, et donnez l’option aux visiteurs de voir une image plus grande dans « un pop-up » ou de l’afficher sur une autre page séparée.

    4. Réduisez les tailles de fichiers de vos images

    Un temps de chargement trop long de votre site web à cause d’images trop lourdes vous pénalisera en tous points : mauvaise note SEO, et départ de vos visiteurs dès les premières secondes (ce qui se traduit par un taux de rebond élevé).

    Considérez ceci :

    • La plupart des clients n’attendent que quelques secondes pour qu’un site web se charge.
    • Google utilise le temps de chargement de la page comme un facteur dans son algorithme de classement

    Que Faire Alors ?

    Lorsqu’un client se rend sur votre site, le temps de chargement dépendra beaucoup des tailles et dimensions de vos fichiers. Pour les images SEO, plus la taille du fichier est grande, plus une page web prendra de temps pour se charger.

    Si vous pouvez réduire la taille des fichiers d’images sur votre page web et augmenter la vitesse de chargement de la page, moins de personnes qui visitent votre site s’en iront.

    Un des moyens de réduire la taille du fichier d’image est d’utiliser la commande « Enregistrer pour le Web » (« Save for Web » ) sur Photoshop. Lorsque vous utiliserez cette commande, vous devrez ajuster l’image en la réduisant jusqu’à atteindre la taille de fichier la plus réduite possible, tout en gardant la qualité de l’image à l’esprit.

    Outil de retouche Photoshop pour les images SEO

    Et si vous n’avez pas Photoshop ?

    Si vous n’avez pas Adobe Photoshop, il y a un grand nombre d’outils en ligne que vous pouvez utiliser pour le traitement des images. Même Adobe possède une application de retouche d’images en ligne sur photoshop.com. Cet outil en ligne ne possède pas toutes les fonctionnalités de la version de bureau d’Adobe Photoshop, mais il couvre tous les fondamentaux de la retouche d’images et ne coûte pas excessivement cher.

    Quelques autres excellents outils de retouche d’images en ligne sont :

    • Pixlr est très facile à utiliser, et il est fourni avec une application 100 % gratuite pour votre smartphone.
    • PicMonkey  a été décrit par les experts comme un « extraordinaire et superbe outil de retouche de photos ».
    • FotoFlexer — c’est un autre logiciel assez avancé de retouche d’images en ligne. Fotoflexer vous permet même de travailler avec des couches.

    Finalement, il y a toujours GIMP. GIMP est un logiciel à code ouvert (open source) et gratuit de retouche d’images qui peut être utilisé sous Windows, Mac ou Linux. Néanmoins, pour une application gratuite de retouche d’images — il est imbattable.

    Quelle taille choisir pour mes images SEO ?

    Une bonne règle à suivre pour les images e-commerce est d’essayer de réduire la taille du fichier d’image en dessous de 70 kb. Cela peut parfois être difficile, surtout pour les très grandes images, mais nous allons nous y intéresser par la suite…

    5. Connaître le type de fichier d’image à utiliser

    Il y a en général trois types de fichiers qui sont utilisés pour publier une image : JPEG, GIF et PNG.

    Jetons un œil à ces 3 types de fichiers et à la manière dont ils affectent la même image :

    Le format JPEG — les images JPEG ou .jpg — est un ancien type de fichier qui est devenu le fichier d’image standard pour Internet. Les images JPEG peuvent être considérablement compressées, ce qui se traduit par des images de qualité et des tailles de fichiers réduites. 

    Les GIF (.gif) sont des images de qualité inférieure par rapport aux JPEG, et sont utilisées pour des images plus simples comme des icônes et des images de décoration. Les GIF peuvent inclure des animations, comme tous les « Redditeurs » le savent probablement déjà. Concernant l’optimisation d’images, il est intéressant d’utiliser les GIF pour les images simples et ordinaires sur une page web (qui ne contiennent que quelques couleurs). Mais pour des images et des photos plus complexes, les GIF ne constituent pas toujours un bon choix — cela est surtout vrai pour les photos plus volumineuses et « imposantes ».

    Le GIF du MacBook ci-dessus illustre un cas où l’on peut bien s’en sortir en utilisant le format GIF. C’est parce que la photo est assez petite pour être adaptée au format GIF.

    Les images PNG sont de plus en plus populaires et représentent une alternative aux GIF, et leur qualité ne se dégrade pas au fil du temps avec des « réenregistrements » comme c’est le cas pour les JPEG. Même si le type de fichier PNG commence à être de plus en plus utilisé, les tailles de fichiers restent tout de même beaucoup plus élevées que celles des images JPEG.

    Ce schéma est en anglais mais résume très bien les différences, avantages et inconvénients de chaque des 3 formats de fichiers.

    Explications des fichiers images

     

    Voici quelques conseils à retenir à l’heure de choisir les formats de fichiers :

    • Pour toutes les situations relatives au e-commerce — le format JPEG sera votre meilleur choix. Il fournit la meilleure qualité et la taille de fichier la plus réduite.
    • N’utilisez jamais de GIF pour de grandes images de produits. La taille du fichier sera très élevée, et il n’y a pas de bon moyen pour la réduire. Utilisez les GIF pour les miniatures et les images décoratives.
    • Les PNG peuvent constituer une bonne alternative aux JPEG et aux GIF. Si vous êtes seulement capable d’obtenir des photos de produits en format PNG, essayez d’utiliser PNG-8 au lieu de PNG-24. Les PNG-8 excellent en tant qu’images décoratives en raison de leur taille de fichier réduite.

    La plupart des logiciels de retouche d’images peuvent enregistrer des images sous tous les types de formats.

    6. Apprenez à gérer vos miniatures (Thumbnails)

    Plusieurs sites e-commerce comprennent des miniatures d’images, aussi appelées thumbnails. Elles constituent un excellent moyen d’analyser rapidement les pages de catégories et de produits, et n'occupent pas beaucoup d’espace.

    C’est par exemple le cas d’Amazon dès sa page d’accueil :  

    Miniatures sur le site d'Amazon

    Les miniatures (ou thumbnails) sont d’une grande utilité, mais faites attention — elles peuvent avoir un impact très négatif sur le temps de chargement de vos pages.

    Elles sont généralement présentées lors d’une étape critique du processus d’achat, et si elles retardent le chargement de vos pages de catégories — eh bien, vous pourriez bien perdre un autre client. Notez que les marchands Shopify n’ont pas à s’inquiéter à propos de l’optimisation des miniatures ou thumbnails, car nous nous en chargeons pour vous.

    • Réduisez la taille des fichiers de vos miniatures autant que possible. Cela pourrait même s’avérer avantageux d’accepter de diminuer la qualité en faveur de tailles de fichiers plus réduites. Rappelez-vous que l’effet cumulatif des tailles de fichiers de vos miniatures aura un impact énorme sur le temps de chargement de votre page.
    • Variez votre texte de balise « alt » pour ne pas dupliquer le texte que vous pourriez utiliser pour de plus grandes versions de la même image. Faites même en sorte que votre texte « alt » soit totalement différent. La dernière chose que vous souhaiteriez serait que la miniature soit indexée à la place de l’image plus large. Nous pourrions même aller jusqu’à dire que le texte « alt » ne devrait pas être rempli du tout pour les miniatures dans ce cas.

    7. Utilisez des sitemaps pour images

    Si votre site utilise des galeries JavaScript, des « pop-ups » pour images ou d’autres manières d’améliorer l’expérience d’achat générale — les sitemaps pour images de Google aideront vos images SEO à être détectées par le moteur de recherche de Google et pour Google Images.

    Les robots d’indexation ne peuvent pas détecter les images qui ne figurent pas dans le code source de la page web. Donc, pour les aviser de la présence de ces images, vous devez lister leurs emplacements dans un sitemap pour images. 

    Sitemap pour images SEO

    Google possède plusieurs lignes directrices concernant la publication d’images SEO pouvant aider votre site web à être mieux classé sur le moteur de recherche. En outre, vous pouvez utiliser l’extension pour images sur le Sitemap de Google pour donner à Google plus d’informations sur les images de votre site web. Cela peut aider Google à trouver beaucoup plus d’images (en comparaison avec celles qui auraient pu être détectées de manière conventionnelle par le biais du moteur de recherche).

    Même si l’utilisation des sitemaps ne garantit pas que vos images seront indexées par Google, vous pouvez tout à fait améliorer l’optimisation de votre site web, et surtout celle des images, en utilisant les sitemaps. Google Search Central fournit plusieurs suggestions pour vous permettre de formater correctement votre sitemap et les images pour votre sitemap.

    Sur les sitemaps de Google, il est important d’ajouter des balises et tags pertinents pour toutes les images. Vous pouvez aussi créer un sitemap distinct pour y lister vos images. Ce qui est important, c’est d’ajouter l’information nécessaire, en conjonction avec des balises ou tags pertinents, et ce, pour tous vos sitemaps. Suivez ces lignes directrices que Google suggère à l’heure de créer un sitemap avec des informations d’images.

    8. Faites attention à vos images décoratives

    Les sites web possèdent un assortiment d’images décoratives, comme les images d’arrière-plan, les boutons, et les bordures. Tout ce qui n’est pas lié directement au produit peut être considéré comme une image décorative.

    Même si les images décoratives peuvent ajouter beaucoup d’attrait esthétique à votre page web, elles peuvent aussi avoir comme conséquence une taille de fichier combinée très élevée et des temps de chargement très lents. Par conséquent, vous devriez envisager d’examiner de plus près vos images décoratives pour qu’elles ne nuisent pas à la capacité de votre site web de convertir les visiteurs en clients. Pensez à la fois expérience utilisateurs et SEO.

    D’abord, vous devriez examiner les tailles de fichiers de toutes les images décoratives sur vos pages web, et utiliser un modèle qui réduit les tailles d’images pour la plupart des pages de votre site web.

    Voici quelques conseils pour réduire les tailles de fichiers de vos images décoratives :

    • Pour les images qui constituent des bordures ou de simples motifs, transformez-les en PNG-8 ou en GIF. Vous pouvez créer de très belles images qui ne pèsent que quelques centaines de bits !
    • Si c’est possible, utilisez le CSS pour créer des espaces colorés au lieu d’utiliser des images. Utilisez le style CSS autant que possible pour remplacer toutes vos images décoratives.
    • Méfiez-vous des grandes images d’arrière-plan du style « papier peint » ou « wallpaper ». Ces dernières peuvent être des fichiers énormes. Réduisez leurs tailles au maximum, sans pour autant dégrader la qualité d’image.

    Une astuce que vous pouvez utiliser pour réduire la taille de l’image d’arrière-plan est de couper le centre de l’image d’arrière-plan, et de le rendre transparent ou d’une couleur unie. Cela peut considérablement diminuer la taille du fichier.

    9. Faites attention lorsque vous utilisez les réseaux de diffusion de contenu

    Les réseaux de diffusion de contenu ou « Content Delivery Networks » sont en train de rapidement devenir l’endroit préféré pour héberger les images et les autres fichiers médias. Ils peuvent augmenter les vitesses de chargement de vos pages et vous aider à résoudre des problèmes de bande passante.

    Le petit inconvénient concerne les « liens externes » ou « backlinks ». Comme vous pourriez le savoir, les liens externes sont essentiels pour le SEO, et plus vous avez de liens externes, mieux votre site se portera sur les moteurs de recherche.

    En plaçant vos images sur un réseau de diffusion de contenu, vous allez complètement effacer l’image de votre domaine et la placer sur le domaine du réseau de diffusion de contenu. Donc lorsque quelqu’un crée un backlink vers votre image, il crée en fait un lien vers le réseau de distribution de contenu.

    Par conséquent, la règle à respecter est la suivante :

    • Même si quelque chose est à la mode, cela ne signifie pas que vous devriez forcément suivre la tendance. Déterminez d’abord si c’est la meilleure décision pour votre entreprise.
    • Si votre site web réalise énormément de ventes chaque mois, un réseau de diffusion de contenu pourrait dans ce cas être une bonne idée, puisqu’il pourrait vous aider à résoudre les problèmes de bande passante.
    • Si votre site ne reçoit que quelques « milliers » de visiteurs par jour, il y a des chances que votre situation d’hébergement actuelle puisse tenir le coup.

    Il y a plusieurs manières de trouver des solutions aux problèmes de SEO associés aux réseaux de diffusion de contenu, mais assurez-vous de consulter un professionnel qui pourra vous aider à établir une décision stratégique.

    10. Testez vos images !

    La raison principale pour laquelle vous devez optimiser vos images SEO est que cela peut vous aider à augmenter vos taux d’acquisition et de conversion. Nous avons expliqué pourquoi il était important de réduire les tailles de fichiers de vos images et de faire en sorte que les moteurs de recherche les indexent — mais que pensez-vous du fait de tester vos images pour voir ce qui convertit le mieux et génère le plus de chiffre d’affaires ?

    • Testez le nombre d’images de produits par page. Puisque le temps de chargement est un problème pour les sites web e-commerce non hébergés, vous pourriez découvrir qu’en réduisant le nombre d’images sur une page, vous pourriez voir vos ventes et taux de clics grimper. Mais il est aussi possible que le fait de présenter beaucoup d’images par page (comme des angles de vue différents) puisse améliorer l’expérience utilisateur et conduire à plus de ventes. La seule manière de savoir cela est de tester.
    • Identifiez quels angles vos clients préfèrent. Le fait de présenter les « angles » que vos clients potentiels désirent voir pourrait être une bonne stratégie pour la fidélisation de votre clientèle en général. Une bonne manière de découvrir cela est de sonder vos clients à propos de ce qu’ils aiment le plus lorsqu’ils regardent vos clichés de produits. Le fait de sonder vos clients régulièrement est d’ailleurs une très bonne habitude à prendre.
    • Identifiez le nombre de listings ou d'annonces de produits que vous devriez avoir sur les pages de catégories. 10, 20, 100 produits ? Testez le nombre de produits que vous listez sur les pages de catégories pour voir ce qui fonctionne le mieux pour vos clients et leur expérience d’achat.

    Pour en savoir plus :

    Vous n’êtes pas satisfait des photographies de vos produits ? Elles ne vous aident pas à convertir et vous font peut-être même perdre des ventes ? Consultez notre guide complet pour photographier un produit

    Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

    Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.


    FAQ sur l’optimisation des images pour le SEO

    Comment nommer mes images pour le SEO ?

    Lorsque vous ajoutez une image au sein de votre boutique en ligne, pensez à la renommer à l’aide de mots-clés séparés par des tirets afin de l’optimiser pour le référencement naturel. Si vous vendez par exemple des lunettes de soleil noires pour femmes, au lieu d’avoir une image intitulée DCMIMAGE81.jpg, pensez à la renommer lunettes-de-soleil-noires-femmes.jpg.

    Qu’est-ce qu’une balise “Alt” ?

    La balise « alt » (ou texte alternatif) à plusieurs objectifs. Elle permet aux algorithmes des moteurs de recherche de comprendre le contenu de votre image et donc, de référencer votre image pour le SEO.

    Comment optimiser la taille de mes images ?

    Pour éviter que votre image mette du temps à se charger et impacte le temps de chargement de votre boutique en ligne, pensez à réduire les dimensions et le poids de vos fichiers à l’aide de logiciels de retouche photo en ligne.

    Comment référencer une image SEO ?

    Pour référencer une image SEO, il vous faut commencer par renommer son fichier avec des mots-clés. De même, il faudra renseigner les mots clés dans la balise SEO lors de son intégration sur votre site internet. Pour sélectionner les mots clés les plus pertinents, utilisez des outils dédiés tels que le Planificateur de mots clés que vous trouverez dans les outils de votre compte Google Ads (compte à créer si vous n’en avez pas.)
    Sujets:
    SEO