Vous souhaitez créer une boutique en ligne ?

Entrepreneuriat : définition et 5 conseils pour se lancer

Devenir entrepreneur

L’entrepreneuriat fait chaque année de plus en plus d’émules, preuve en est, d’après une récente publication de l’INSEE, 1 million d’entreprises ont été créées en France en 2021, et ce malgré la crise sanitaire.

Cette grande aventure de l’entrepreneuriat, vous aussi vous aimeriez la vivre pour concrétiser pour de bon votre projet, mais vous vous posez encore tout un tas de questions ? Rassurez-vous, c’est tout à fait normal et il n’y a rien de plus sain que de se questionner avant de prendre une telle décision.

C’est pourquoi nous vous proposons à travers cet article de vous familiariser avec l’entrepreneuriat et de découvrir tous nos conseils pour vous lancer en toute sérénité.

Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.

Qu’est-ce que l’entrepreneuriat : définition

L’entrepreneuriat, on en entend parler partout, tout le temps, mais de quoi s’agit-il exactement ?

Et bien lorsqu’on parle d’entrepreneuriat, on fait référence au fait de démarrer une activité dont on est soi-même l’initiateur. Plus concrètement, on peut dire qu’entreprendre désigne le fait de créer et de développer une entreprise et de donner vie à un projet.

Mais l’entrepreneuriat étant un terme générique, il existe en réalité plusieurs formes assez différentes d’entrepreneuriat. Parmi elles, on retrouve :

  • La reprise d’entreprise : il peut s’agir de la reprise d’une entreprise florissante ou bien d’une entreprise en difficulté.
  • La création d’entreprise ex nihilo : c’est-à-dire la création d’une entreprise qui n’existe pas encore.
  • L’auto-entreprise : l’auto-entreprise ou micro-entreprise est le statut idéal pour les travailleurs indépendants qui débutent (à temps plein ou à temps partiel).
  • L’entrepreneuriat social : on fait ici référence aux entreprises pensées pour créer de la valeur sociale, soit des entreprises proposant des services ou des solutions répondant à des problématiques sociales.
  • L’entrepreneuriat public : c’est-à-dire les entreprises publiques proposant des services aux citoyens.
  • L’intrapreneuriat : il s’agit là de la création d’une activité économique nouvelle, mais au sein d‘une entreprise déjà existante.
  • L’extrapreneuriat ou essaimage : lorsqu’on parle d'entrepreneuriat et d’essaimage on fait référence à un groupe de personnes salariées d’une entreprise qui, ensemble, la quittent pour créer leur propre activité, mais restent soutenues dans un premier temps par cette dernière.

Pourquoi se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Pour beaucoup, l’entrepreneuriat est avant tout synonyme de liberté et d’indépendance, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle 28% des cadres en poste envisageraient de quitter la stabilité du salariat pour oser l’entrepreneuriat (source : Étude Cadremploi Reconversion 2021).

Pour d’autres, c’est la chance de pouvoir enfin vivre d’une passion. C’est le cas notamment de Fleur, fondatrice de la marque de linge de maison made in France AyéléeFleurie qui nous confiait lors du deuxième anniversaire de sa boutique que pour elle, l’entrepreneuriat ne devait pas être un fin en soi, mais que l’important était bel et bien d’aimer, tous les jours, ce que l’on fait.

Mais se lancer dans l’entrepreneuriat c’est aussi pour d’autres une mission, une opportunité de transmettre des valeurs et de rendre le monde meilleur, comme c’est le cas pour Alexis et Florent, créateurs de l'entreprise Bocoloco, la première épicerie d’achat en vrac en ligne. Tous deux avaient en tête de créer une entreprise qui pourrait rendre le mode de consommation zéro déchet plus accessible et plus simple au quotidien.

Alexis et Florent, fondateurs de Bocoloco, la première épicerie d’achat en vrac en ligne.

Bien sûr, les joies de l’entrepreneuriat s’accompagnent également parfois de challenges plus ou moins compliqués à relever. Pour Mathieu et Armand, fondateurs de YOZE, salle de sport au concept innovant, ce fut — comme pour beaucoup d’entrepreneurs — la crise sanitaire qui fut le plus gros challenge à relever. La fermeture des salles de sports fut pour le duo un gros coup dur, mais la passion qui les animait et la résilience dont ils ont fait preuve les ont poussés à rebondir immédiatement créant YOZE Online, une salle de sport en ligne en parfait alignement avec les valeurs de la marque.

Si la crise sanitaire est bien évidemment un événement extraordinaire, tout entrepreneur se retrouve un jour confronté à des challenges comme le manque d’argent, la gestion du temps, l’équilibre vie privée/vie professionnelle entre autres. Mais dans tous les cas, c’est le plus souvent la passion et la résilience qui permettent à chacun de tenir le cap.

Quelles sont les qualités essentielles pour devenir entrepreneur ?

Qu’on se le dise en toute franchise : il n’existe pas de parfait entrepreneur, ni de profil idéal et pas plus de chemins de vie plus adaptés que d’autres à l’aventure de l’entrepreneuriat. Et si seules la motivation et l’envie restent les critères les plus essentiels pour réussir en tant qu’entrepreneur, il existe néanmoins quelques qualités ou traits de caractère qui pourront vous aider à gérer votre entreprise d’une main de maître.

Savoir se poser les bonnes questions

Devenir entrepreneur n’est pas une décision qui se prend à la légère, surtout si cette nouvelle aventure implique de quitter un emploi ou d’y investir beaucoup d’argent, il est donc particulièrement important d’être capable de se poser les bonnes questions avant de se lancer. Êtes-vous prêt à vous investir à 100% dans votre entreprise ? Votre projet est-il viable sur le long terme ? Pouvez-vous gérer seul le lancement de votre entreprise ou êtes-vous en mesure de vous payer les services d’experts freelances pour vous épauler ?

Lorsqu’on est persuadé d’avoir trouvé la bonne idée d’entreprise, il n’est pas rare de vouloir éviter de se poser ce genre de questions, pourtant, pouvoir y répondre est absolument essentiel.

Faire preuve de détermination

Se lancer dans l’entrepreneuriat, surtout si c’est une première, ressemble de très près à un saut dans le vide et s’il est fort probable que vous vous heurtiez à des embûches, il faut s’assurer d’avoir les épaules pour avancer sans se laisser abattre et faire preuve de détermination.

Être organisé

Si vous vous lancez seul dans l’entrepreneuriat alors, plus que quiconque, vous allez devoir mettre un point d’honneur à être parfaitement organisé. Apprenez à prioriser vos tâches et si l’organisation n’est définitivement pas votre fort alors pourquoi ne pas envisager de vous tourner vers une formation en entrepreneuriat vous apportant les clés nécessaires à une bonne organisation ?

Être curieux

En tant qu’entrepreneur vous vous devez d’être au fait de ce qu’il se passe sur votre marché, de ce que font vos concurrents et, plus globalement, des tendances et des innovations dans le secteur de l’entrepreneuriat.

Avoir le goût du risque

Pour gagner de l’argent, il faut bien souvent en dépenser et le manque de fonds est pour la grande majorité des entrepreneurs qui démarrent une activité un problème de taille. Bien sûr, vous n’êtes pas obligés de vendre votre maison pour investir dans votre entreprise comme l’ont fait Fatiha et Raibed, les incroyables fondateurs de la marque de biscuits Pap et Pille, mais il faut tout même savoir faire preuve de sang-froid et, sans imaginer le pire, accepter de se mettre en danger financièrement.

Être créatif

Cette qualité est très importante dans le sens où elle peut vous permettre de vous démarquer de la concurrence, mais aussi de pallier parfois le manque d’argent et de ressources.

Créer son réseau

Avoir le contact facile, oser réseauter n’est pas donné à tout le monde. Si vous êtes naturellement très sociable, c’est sans conteste un très bon atout, mais ce n’est pas le cas, savoir réseauter est aussi quelque chose qui s’apprend. 

Savoir se remettre en question (et être prêt à faire des concessions)

Vous croyez fort en votre projet et vous avez bien raison, et s’il est bien évidemment essentiel que vous soyez prêt à vous battre corps et âme pour votre entreprise et votre concept il est tout aussi important de savoir accepter les retours de clients ou de professionnels. Tout concept, toute idée, est perfectible et il est important de ne pas se braquer lorsqu’on se retrouve face à une impasse ou une critique constructive. Changer légèrement de cap, réadapter un concept en fonction de la demande ce n’est pas se trahir, c’est simplement se donner toutes les chances de voir son entreprise trouver sa cible.

Faire preuve de patience

L’excitation liée à la réalisation d’un projet pousse parfois à brûler les étapes et à vouloir — par exemple —  fixer une date de lancement trop tôt. C’est une erreur, les choix liés à votre entreprise doivent être mûrement réfléchis. De même, la patience sera la clé lors des premiers mois d’existence de votre entreprise ; obtenir des clients, les fidéliser, faire croître son chiffre d’affaires prend du temps. Ne pas réaliser vos objectifs immédiatement ne signifie pas que vous n’allez jamais y parvenir !

5 conseils pour réussir ses premiers pas dans l’entrepreneuriat

C’est décidé, vous allez vous lancer pour de bon dans l’entrepreneuriat. Alors pour démarrer votre activité sous les meilleurs hospices, voici quelques conseils à suivre qui pourront vous guider et vous aider à mieux avancer.

Commencer avec un business plan solide

La clé du succès pour une entreprise passe par un bon business plan. Sans cela, vous ne pourrez compter que sur la chance et c’est bien évidemment un pari plus que risqué. Un business plan vous permet tout d’abord de savoir si votre projet est viable sur le long terme, mais aussi d’évaluer tout ce dont vous aurez besoin (argent, salariés, etc.) pour rendre votre entreprise pérenne.

Modèle de business plan

Téléchargez gratuitement notre modèle de business plan à personnaliser en fonction du projet que vous souhaitez lancer.

S’entourer des bonnes personnes

L’enthousiasme de vos proches et de votre famille pour votre entreprise est stimulant, mais il est possible qu’ils ne soient pas les mieux placés pour vous faire des retours objectifs. Or, c’est pourtant ce dont vous avez le plus besoin au moment de lancer votre entreprise. Faites en sorte d’obtenir des retours et des conseils de la part de personnes que vous avez identifiées comme potentiels clients (sur des forums ou groupes Facebook spécialisés dans votre univers par exemple) et de la part de professionnels (d’anciens collègues ou d’autres entrepreneurs par exemple).

Déléguer les tâches que vous ne maîtrisez pas

On ne peut pas être expert en tout, et même si vous êtes forcément la personne qui connaît le mieux votre entreprise et votre projet, si vous souhaitez que toutes les tâches essentielles soient réalisées parfaitement alors vous allez devoir faire appel à des personnes qui possèdent ces compétences. Dans ce cas, la meilleure des options qui s’offre à vous est de faire appel de façon ponctuelle à des freelances. Il existe de nombreuses plateformes de freelance de mise en relation entre entreprises et indépendants qui vous faciliteront la recherche de la perle rare.

Envisager les formations en entrepreneuriat

Se former n’est pas un aveu de faiblesse, bien au contraire, c’est la preuve que vous souhaitez faire les choses bien, dès le départ. Pour certains, c’est aussi un très bon moyen de peaufiner un projet ou de trouver le courage de se lancer pour de bon.

Ce fut notamment le cas de Mathilde et Clémentine, fondatrices de la marque de lingerie éco-responsable Olly dont le cursus ne les destinait pas nécessairement à l’entrepreneuriat. C’est lors d’un cours d’entrepreneuriat pour lequel elles doivent créer un projet entrepreneurial et le développer, qu’elles réalisent qu’elles veulent se lancer pour de bon avec Olly :

Sans ce cours on n’aurait jamais créé notre entreprise. On n'avait pas de réseau, pas de budget, pas de connaissance et pas de compétence. Ça a été un vrai déclic et l’on a réalisé que l’on n’avait rien à perdre. 

Se faire confiance

Si foncer tête baissée sans prendre en compte les conseils de personnes avisées est une très grosse erreur, le manque de confiance en vous et en votre capacité à réussir en tant qu’entrepreneur est tout aussi problématique. Pour réussir, soyez optimiste, croyez en vos talents, en votre projet et à votre capacité à le rendre pérenne. Prenez du recul sur tout ce que vous avez réussi à réaliser jusqu’ici et soyez indulgent avec vous-même, car si être critique avec soi-même permet d’avancer il faut aussi savoir reconnaître la qualité du travail abattu.

Après cette lecture, vous aurez déjà quelques clés pour vous aider à lieux envisager votre nouvelle vie d’entrepreneur. Et si vous souhaitez approfondir un peu plus le sujet, voici quelques lectures supplémentaires à propos de l’entrepreneuriat :


Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.


FAQ sur l'entrepreneuriat

Quelle est la différence entre entrepreneuriat et entreprenariat ?

Il n’est pas rare de tomber sur deux orthographes différentes lorsqu’on s’informe sur l’entrepreneuriat ; on le retrouve écrit comme précédemment ou bien comme ceci : entreprenariat. Alors quelle est la différence entre entrepreneuriat et entreprenariat ? Eh bien, en réalité il n’en existe aucune puisque la deuxième version est tout simplement mal orthographiée ! On écrit donc bien « entrepreneuriat » et non « entreprenariat ».

Quel est le but de l'entreprenariat ?

L’entrepreneuriat c’est créer une entreprise, c’est mener à bien un projet. Le but de l’entrepreneuriat ou plutôt de l’entrepreneur est de proposer des services, des produits ou des solutions qui répondent aux besoins d’une cible identifiée. Pour l'entrepreneur, le but est aussi de gagner de l’argent grâce à son entreprise.

Quelles sont les formes d'entrepreneuriat ?

Il existe plusieurs formes d’entrepreneuriat, parmi elles on retrouve :
  • La reprise d’entreprise (en difficulté ou non)
  • La création d’entreprise ex nihilo, soit la création d’une entreprise qui n’existe pas encore.
  • L’auto-entreprise : idéale pour les travailleurs indépendants qui démarrent leur activité.
  • L’entrepreneuriat social : les entreprises pensées pour créer de la valeur sociale.
  • L’entrepreneuriat public : les entreprises publiques proposant des services aux citoyens.
  • L’intrapreneuriat : la création d’une activité économique nouvelle au sein d‘une entreprise déjà existante.
  • L’extrapenreuriat ou essaimage : un groupe de personnes salariées d’une entreprise qui la quittent pour créer leur propre activité.

Which method is right for you?Publié par Maud Leuenberger. Maud est la rédactrice en chef du blog français de Shopify.

Rédaction par : Caroline-Lanau Imbert.
Image : Burst